Eglise: l’action et la contemplation doit être au cœur de nos engagements chrétiens, selon le pape

Eglise: l’action et la contemplation doit être au cœur de nos engagements chrétiens, selon le pape

La visite de Jésus à Marthe et Marie est le sujet abordé par le Pape François lors de l’Angélus de ce dimanche 21 juillet. Dans cet extrait de l’évangile de ce dimanche 21 Juillet 2019, le Pape François attire notre attention sur l’attente du Seigneur vis à vis de nous.

Cet extrait montre selon les explications du Saint Père que le Seigneur n’attend pas de nous un zèle volontariste, mais plutôt une sereine disponibilité, une présence à Sa Parole.

«Le Seigneur nous surprend toujours : quand nous l’écoutons vraiment, les nuages disparaissent, les doutes cèdent la place à la vérité, les peurs à la sérénité, les différentes situations de la vie trouvent leur juste place», le Pape François.

Pape François

En d’autre terme, il s’agit de réserver chaque jour des moments d’intimité avec le Seigneur. Faire de temps en temps une petite pause pour entrer en communion et pour écouter la voix du Seigneur . Pour le Pape François, il s’agit d’une pause nécessaire dont la vertu est de nous combler davantage pour nous remettre avec plus de sérénité et d’efficacité à notre quotidien. 

Ne te laisse pas submerger par les choses à faire, mais écoute d’abord la voix du Seigneur, pour bien accomplir les tâches que la vie te donne, semble nous dire Jésus

Mais le Pape François bien qu’il s’agit pas de tourner en dérision l’attitude de Marthe qui est une attitude de service ; mais plutôt l’anxiété qui accompagne ce service «Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses». Ainsi à travers cet extrait de l’évangile du jour, nous sommes invités à faire l’équilibre entre la contemplation et l’action. Nous devons «d’une part, “nous tenir aux pieds” de Jésus, l’écouter alors qu’il nous révèle le secret de tout; et d’autre part, être attentif et prêt dans l’hospitalité, quand il passe et frappe à notre porte, avec le visage d’un ami qui a besoin de se restaurer et de fraternité». conclut le souverain pontife.

À propos de l’auteur

Lebon administrator

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :