Eglise: communiqué de la salle de presse du Vatican sur le scandale des abus sexuel en pennylvanie

Eglise: communiqué de la salle de presse du Vatican sur le scandale des abus sexuel en pennylvanie

Photo de Vatican News sur le Pape François

La salle de presse du Saint-Siège a rendu public un communiqué Suite à la publication de l’enquête sur les affaires d’abus sexuels perpétrés dans six diocèses de Pennsylvanie. Dans ledit communiqué, le Saint – Siège a condamné sans équivoque cet acte qui a brisé la dignité des victimes et touché leur foi.

COMMUNIQUE:

“Le Saint-Siège considère avec un grand sérieux le travail accomplir par le Grand Jury en Pennsylvanie et le long Rapport qu’il a produit.

Le Saint-Siège condamne sans équivoque les abus sexuels sur mineurs. Les abus décrits dans le rapport sont pénalement et moralement répréhensibles. Ces actes ont trahi la confiance et ont volé aux victimes leur dignité et leur foi.

L’Église doit tirer de dures leçons du passé et ceux qui ont commis des abus comme ceux qui ont permis que cela arrive devraient assumer leurs responsabilités.

La plus grande partie de ce qui se lit dans le rapport concerne les abus antérieurs aux premières années de la décennie 2000. N’ayant trouvé presque aucun cas après 2002, les conclusions du Grand Jury sont cohérentes avec les précédentes études qui ont montré que les réformes faites par l’Église catholique aux États-Unis ont réduit drastiquement l’incidence des abus commis par le clergé.

Le Saint-Siège encourage de constantes réformes et la vigilance à tous les niveaux de l’Église catholique pour garantir la protection des mineurs et des adultes vulnérables. Il souligne en outre la nécessité d’obéir à la législation civile, y compris l’obligation de dénoncer les cas d’abus sur mineurs.

Le Saint-Père comprend bien combien ces crimes peuvent secouer la foi et l’esprit des croyants et renouvelle l’appel ò faire tous les efforts possibles pour créer un environnement sûr pour les mineurs et les adultes vulnérables dans l’Église et dans toute la société.

Les victimes doivent savoir que le Pape est de leur côté. Ceux qui ont souffert sont sa priorité, et l’Église veut les écouter pour éradiquer cette horreur tragique qui détruit la vie des innocents.”

À propos de l’auteur

Lebon administrator

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :